Quand les faux « alliés » des féministes deviennent pires que les masculinistes.

C’est fou comme le lynchage d’une féministe sur les réseaux sociaux est révélateur des dégâts du patriarcat sur notre société, et à quel point un épisode de ce type est capable de faire tomber un tas de masques.

Pour moi, c’était l’occasion de commémorer la base de mon engagement féministe, et de rappeler la nécessité de la radicalité de cette lutte.

Alors, oui, forcément, le mot « radical », ça en fait toujours tiquer plus d’un, surtout lorsqu’il s’agit de féminisme. Car l’accusation de « féminazisme » n’est jamais loin (lol).

Or ce qui est le plus gênant (et le plus choquant), ce n’est pas que les masculinistes s’attaquent à des féministes, car on était déjà habituées à leur misogynie ; mais c’est que ceux qui prétendent être nos alliés refusent de nous écouter, de se mettre à notre place, et finissent par sortir les arguments des pires thèses masculinistes.

Récapitulons. Une fille reçoit un SMS qui la complimente sur son physique de la part d’un technicien d’Orange venu lui installer la fibre. Elle est énervée, à juste titre, puisqu’en plus de valider son apparence physique sans son consentement, il utilise son numéro de téléphone de façon illégale. Elle décide donc d’avertir le service où travaille ce technicien, et d’en informer ce dernier.

Puis comme elle est aussi une youtubeuse socio engagée comme féministe, elle décide de dénoncer sur Twitter cette n-ième preuve de sexisme ordinaire, espérant ainsi inciter les autres victimes de harcèlement à domicile à se plaindre et à témoigner. Ce qui ne loupe pas ; en effet, de nombreuses femmes témoignent sous le hashtag #harcèlementàdomicile.

Ce qui n’a pas (non plus) loupé, ce sont les commentaires d’une violence rare à l’égard de celle qui a dénoncé ce comportement. Outre les remarques sexistes, certains ne se sont pas gênés pour juger de sa méthode de défense, quand bien même ils seraient extrêmement mal placés pour le faire.

Car oui « respecter les femmes », « être pour l’égalité hommes-femmes » et autres poncifs mainstream ne vous donne absolument pas le droit de décider de l’agenda politique féministe quand vous êtes un homme cis (oui même quand vous êtes potes avec nous ou que vous sortez avec nous).

Et quand le débat dévie sur la place des femmes dans l’espace public, de leur capacité à disposer de leur propre corps et de la notion de consentement, les seules choses que vous puissiez faire pour nous aider, c’est de vous taire, de nous écouter et de vous renseigner, afin de vous mettre à notre place pendant au moins 2 secondes.

Vos prétextes au harcèlement et au non-respect du consentement (parce que oui, un compliment non sollicité de la part d’un inconnu, c’est ça) pour contrer la solitude (surtout la vôtre en réalité) sont donc malvenus. Parce que figurez-vous que vous n’êtes pas les seuls à « souffrir » de célibat, et que surtout, en tant qu’hommes, le célibat vous est bien moins préjudiciable. Vos plaintes sur le fait de ne plus pouvoir séduire spontanément sont donc terriblement indécentes. A croire que l’on a de l’intérêt à vos yeux que si nos corps sont à votre disposition.

chat-qui-vomit

Votre sale manie de remplir toutes les cases de ce bingo nous prouve justement que vous êtes incapables d’empathie à notre égard et que l’on ne peut compter sur vous, ce qui pousse à notre radicalisation, dont vous passez votre temps à vous plaindre.

bingo.jpg

Votre façon de donner votre avis (enfin de chercher à l’imposer surtout), alors qu’on ne vous le demande pas, ou pire, qu’on vous demande de ne pas le donner (car on le connaît déjà et on est fatiguées de l’entendre/le lire), prouve bien que vous cherchez à tout prix à ramener un problème que vous ne subissez pas directement à votre petite personne, et que notre consentement, vous vous en foutez, en fait.

Enfin, le fait que vous soyez vexés qu’on vous remette à votre place, qu’on vous éduque, et qu’on vous renvoie à votre propre privilège, alors qu’on est bien placées pour savoir que c’est le seul moyen de contrer les inégalités de genre, prouve aussi que vous n’êtes pas prêts à faire de concession ou à renoncer à votre privilège pour évoluer vers une société plus juste.  Ceci nous laisse même penser que vous nous acceptez uniquement lorsque l’on ne risque pas de faire basculer le rapport de force de notre côté.

Et c’est pourquoi vous êtes encore pires que les masculinistes ; car quand eux assument haut et fort leur misogynie et permettent de nous armer, vous, vous nous détruisez à petit feu en nous épuisant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s