De la conscience de la misère

D’habitude quand je la croise, je la rejette. Trop dur. Trop sale. Pas le temps. Pourtant, elle ne sort jamais de ma tête. J’ai tellement peur de tomber dedans. Pas moi. C’est pas possible. C’est pour les autres. De préférence ceux qui sont loin. Le problème, c’est qu’elle finit toujours par me rattraper. Elle me…